Focus sur les JNMG

Scores : stop ou encore ?
28/08/2015 (All day)

En médecine générale la démarche diagnostique et la prise de décision se font souvent en situation d’incertitude. Par rapport aux autres spécialités, les problèmes de santé rencontrés en soins primaires sont généralement moins typiques voire aspécifiques et les moyens techniques à disposition restent limités. Faut-il pour autant référer plus facilement les patients aux spécialistes d’organes ? Cette question est importante surtout dans la perspective où, comme dans de nombreux autres pays, notre système de soins reposerait enfin sur les soins primaires. Pourtant certaines pathologies ont des enjeux pronostiques vitaux. Elles nécessitent un diagnostic rapide et une prise en charge urgente laissant peu de place à l’incertitude. Une des solutions pour réduire celle-ci - tout en limitant les dépenses de santé - pourrait être l’utilisation de scores cliniques. Dans le cadre de ses projets de recherche, la Société française de médecine générale (SFMG) a effectué sur ce thème une revue de la littérature pour quatre pathologies cardiovasculaires : l’embolie pulmonaire, la thrombose veineuse profonde, l’artériopathie des membres inférieurs et la maladie coronaire.

Que penser de l’utilisation en médecine générale des divers scores recensés? Sont-ils faciles à utiliser ? Peuvent-ils être réalisés dans le temps de la consultation ? Sont-ils suffisamment robustes et valides ? Peuvent-ils avoir une valeur médico-légale ?