Focus sur les JNMG

Le travail, c’est (PAS) la santé…
22/09/2015 (All day)

Les troubles musculo squelettiques (TMS) désignent un ensemble d’affections péri-articulaires touchant les tissus mous des membres et du dos (syndrome du canal carpien, tendinopathies de la coiffe des rotateurs, épicondylite latérale du coude, hygroma du genou, lombalgies et cervicalgies). Ils posent des problèmes très préoccupants de santé au travail (première cause de morbidité profesionnelle) avec pour conséquences essentielles des douleurs physiques voire morales, une réduction de la capacité de travail et le risque de rupture de la carrière. En 2006, avec 37 856 cas, TMS et lombalgies représentaient 79,5% des maladies professionnelles reconnues par le régime général selon une codification très précise. Le diagnostic repose sur un examen standardisé défini par le consensus clinique SALTSA. Si leur prévention nécessite souvent un aménagement des postes de travail, elle passe aussi, au niveau individuel, par la mise en œuvre de mesures d’ergonomie pour un apprentissage des gestes et postures adaptés et par l’intervention d’un kinésithérapeute rééducateur. La bonne prise en charge des TMS nécessite un travail partenarial entre médecin traitant, kinésithérapeute et si possible ergothérapeute. Comment diagnostiquer ces troubles ? Quels sont les gestes et postures à conseiller ? Quels sont les aménagements à proposer dans le cadre de vie habituel ou pour le poste de travail ? Existe-t-il des activités physiques adaptées au traitement et à la prévention des TMS ?